Diagnostic et références

L’HTP est difficile à diagnostiquer car ses symptômes ressemblent à ceux de nombreuses conditions plus fréquentes. À cause de cela, beaucoup de patients ne reçoivent pas le bon diagnostic. Sans traitement, l’espérance de vie moyenne d’une personne atteinte d’HTP est de moins de trois ans. Il est alarmant de constater que plusieurs patients passent deux à 3 années de leur vie à la recherche d’un diagnostic exact. 

med_graphics--10.png
  • Les symptômes de l’HTP sont semblables à ceux d’autres affections plus répandues (asthme, MPOC, fatigue chronique, etc.).
  • À l’heure actuelle, au Canada, il faut souvent plus de deux ans avant qu’un patient ne reçoive un diagnostic d’HTP.
  • 75 % des patients ont une HTP avancée au moment de leur diagnostic.
  • Puisque l’HTP est évolutive, un diagnostic précoce est crucial pour un traitement optimal.

Investigations

  • ÉCHOCARDIOGRAMME
  • Tests sanguins
  • Radiographie thoracique
  • Électrocardiogramme (ECG)
  • Tests de la fonction pulmonaire

Références à des centres spécialisés pour des tests de confirmation

  • Tests de tolérance à l’exercice
  • Tomodensitométrie thoracique
  • Scintigraphie pulmonaire de ventilation/perfusion
  • Cathétérisme cardiaque droit

Centres spécialisés dans le traitement de l'HTP

On retrouve des centres spécialisés dans le traitement de l’HTP (adulte et pédiatrique) et de l’HPTEC à travers le Canada.

Pour accéder à un répertoire des centres spécialisés, veuillez cliquer ici.