Conseils pour réduire l'accumulation des
fluides avec un régime faible en sodium

Certaines personnes atteintes d'hypertension pulmonaire vont souffrir de ce que nous appelons « insuffisance du ventricule droit du cœur ». Ceci est dû au fait que le côté droit du cœur qui pompe le sang vers les poumons pour obtenir de l'oxygène s'épuise à cause de la pression élevée dans l'artère pulmonaire.

Si tel est votre cas, vous avez sans doute entendu votre médecin ou votre infirmière vous conseiller de suivre un régime alimentaire faible en sodium, ce qui signifie généralement moins de 1 500 à 2 000 mg de sodium par jour.

Le sel dans les aliments peut causer l'accumulation de fluides dans le corps, ce qui se démontre par des symptômes tels l'enflement des chevilles ou de l'abdomen. Le surplus de fluide force votre cœur à se surmener. Une alimentation faible en sodium vous aidera à vous sentir mieux, permettra à vos médicaments d'être plus efficaces et pourrait même vous éviter une visite à l'hôpital.

Conseils pour une alimentation faible en sodium:

  1. N'ajoutez pas de sel à vos aliments. Réduisez jusqu’à 30 % de votre consommation en sodium en suivant cette règle. Une simple cuillère à café de sel contient environ 2300 mg de sodium.
  2. Lisez les étiquettes. Évitez les aliments qui contiennent plus de 250 mg de sodium par portion ou qui dépassent 8 % de la valeur quotidienne par portion.
  3. Mangez à la maison autant que possible. Il est difficile, voire impossible, de contrôler la teneur en sodium des aliments préparés par des personnes chez qui vous mangez ou dans un restaurant.
  4. Évitez de consommer des aliments transformés. Les fruits et légumes frais, les viandes et les poissons d'eau douce sont généralement exempts de sel ou sont très faibles en sodium. Les aliments transformés et les aliments dans les restaurants, tels que soupes et plats cuisinés congelés, sont généralement très élevés en sodium. À défaut de consommer des légumes frais, choisissez plutôt des légumes en conserve sans sodium ou à faible teneur en sodium. Les légumes congelés contiennent généralement très peu de sel.
  5. Retirez le sel de la surface des aliments. Pour certains produits, vous pouvez réduire la quantité de sel, par exemple en égouttant l’eau des olives en conserve et en les trempant dans de l'eau douce ou en enlevant les grains de sel sur la surface des bretzels ou des biscuits soda. Choisissez des produits saupoudrés de sel à la place de ceux dont le sel est incorporé. Par exemple, évitez d'acheter des biscuits soda « sans dessus salé » puisque le sel se retrouve généralement à l'intérieur au lieu d’être sur le dessus, ce qui rend impossible la tâche d’ôter le sel. Les produits dont le sel est incorporé ont aussi un goût plus salé que la quantité réelle de sodium. Vus de tous les angles, ces produits sont un meilleur choix.
  6. Évaluer l’assaisonnement pour déterminer la teneur en sodium. De nombreux produits, tels que cubes de bouillon, morceaux de bacon, fromages parmesan ou romano râpés ainsi qu’un assortiment de condiments sont essentiellement composés de sel. Il faut donc éviter ces produits. (Dans la mesure du possible, garnissez votre hamburger de laitue, oignon et tomate au lieu de ketchup, moutarde et cornichons.) Pour les aliments qui sont accompagnés d’un sachet d’assaisonnement séparé, vous pouvez contrôler le montant utilisé ou l’éliminer complètement. Par exemple, les nouilles ramen, en particulier dans sa version cuite, peuvent être relativement saines, à condition de ne pas utiliser la totalité du sachet d'assaisonnement. Toutefois, il est préférable d’ajouter ces saveurs artificielles et ces additifs au sodium que d'ajouter du sel pur, même si ce n'est qu’une petite quantité.
  7. Diluez le sodium dans vos aliments. Si vous consommez des aliments riches en sodium, comme des soupes, une astuce pour réduire le niveau de sodium est de les diluer avec de l’eau.
  8. Visitez les sites Web pour consulter le contenu de sodium. De nombreux restaurants ont des sites Web sur lesquels sont inscrites les informations nutritionnelles de leurs produits, y compris la teneur en sodium. Une bonne ressource qui énumère les données nutritionnelles pour les aliments frais, transformés et ceux de plusieurs restaurants à service rapide est http://www.nutritiondata.com.
  9. Utilisez un substitut de sodium. Il existe de nombreux produits pour remplacer le sel sur le marché, notamment le chlorure de magnésium et le chlorure de potassium. Simulant une saveur semblable, quoique pas identique, ils sont néanmoins sans les effets négatifs de sodium. Vous pouvez les trouver dans le rayon des assaisonnements de votre épicerie du coin.
  10. Méfiez-vous de l'eau « adoucie ». Les adoucisseurs ajoutent parfois une quantité importante de sodium dans l’eau. Évitez de boire cette eau. Optez plutôt pour de l’eau en bouteille ou un filtre d’osmose inverse.
  11. Surveillez ce que vous buvez. De nombreuses boissons sont très riches en sodium. Par exemple, un petit lait frappé au chocolat de Burger King contient 298 mg de sodium.
Faites un don
Impliquez-vous

Inscrivez-vous

Obtenez les dernières nouvelles relatives aux traitements pour l’HTP et à notre communauté en vous abonnant à notre bulletin électronique

ImagineCan_Accreditation_Trustmark_ENGFR_WHT-FNL_white.png