Annonce de la remise d’une deuxième Bourse de recherche sur l’HTP Famille Mohammed d’une valeur de 10 000 $

Annonce de la remise d’une deuxième Bourse de recherche sur l’HTP Famille Mohammed d’une valeur de 10 000 $

02.19.2019

L’AHTP Canada est heureuse d’annoncer que la deuxième Bourse de recherche sur l’HTP Famille Mohammed a été remise au Dr Ping Yu Xiong, résident de 3e année en médecine interne au Département de médecine, ainsi que candidat au doctorat au Département des sciences biomédicales et moléculaires de la Faculté des sciences de la santé de l'Université Queen's à Kingston (ON).

Des bourses de 10 000 $ sont offertes par l’AHTP Canada dans le but de promouvoir et de soutenir la recherche sur l’hypertension pulmonaire (HTP) au Canada. La bourse de recherche sur l’HTP Famille Mohammed est nommée en reconnaissance de l'incroyable contribution de la famille Mohammed à la communauté canadienne d’HTP. 

Picture1.pngDr Ping Yu Xiong
Université Queen's à Kingston (ON), Département de médecine et Département des sciences biomédicales et moléculaires

Sous la supervision de:
Dr Stephen L. Archer, Chef du Département de médecine, Faculté des sciences de la santé, Université Queen's (Kingston, ON). 

Le Dr Ping Yu Xiong a obtenu son diplôme de premier cycle à l'Université de la Colombie-Britannique en 2010 et son doctorat en médecine à l'Université d'Ottawa en 2014. Il a ensuite poursuivi des études postdoctorales en médecine interne à l'Université Queen's de Kingston (ON). Il y a rencontré le Dr Stephen L. Archer, chef du Département de médecine et titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1, qui s'intéresse particulièrement aux capteurs et aux régulateurs d'oxygène et au développement de thérapies expérimentales pour l'hypertension pulmonaire (HTP). Après avoir fait un stage de recherche au laboratoire du Dr Archer, Ping a décidé de poursuivre une carrière de chercheur dans le domaine de l'HTP dans le cadre du Programme de cliniciens-chercheurs, où Ping poursuit maintenant un doctorat en plus de sa formation en résidence. Il consacre environ 80 % de son temps à la recherche et 20 % au travail clinique. Depuis le début de ses études de doctorat en septembre 2016, Ping a publié trois articles universitaires de premier auteur.

Ping est dédié à trouver de nouvelles thérapies pour traiter l'hypertension pulmonaire et de nouvelles façons d'améliorer la vitesse et la précision du diagnostic pour les personnes atteintes par cette maladie pulmonaire.

Le projet de Ping: Signification d'une pression systolique ventriculaire droite élevée sur l'échocardiogramme
Équipe de recherche : Dr Stephen L. Archer, Dr Christine D’Arsigny, Dr Zardasht Jaff, Dr Don Thiwanka Wijeratne, Dr Ping Yu Xiong, Université Queen's (Kingston, ON). 

Les échocardiogrammes permettent d'estimer la pression cardiaque droite, qui peut à son tour être utilisée pour calculer la pression pulmonaire, mais les résultats peuvent ne pas être très précis. En effet, pour mesurer avec précision la tension artérielle dans la circulation pulmonaire, un cathétérisme du cœur droit doit être effectué. Il s'agit d'une intervention effractive qui consiste à faire passer un cathéter par l'oreillette droite et le ventricule dans l'artère pulmonaire. Si la pression artérielle pulmonaire moyenne est >= 25 mmHg, le diagnostic d'HTP peut être fait. Par conséquent, l'HTP est difficile à diagnostiquer et le processus de diagnostic peut prendre des mois, voire des années. De plus, en raison des recherches limitées dans ce domaine, il y a un manque de thérapies efficaces et l'HTP demeure une maladie mortelle. D'autres recherches sont nécessaires dans ce domaine, et voici l'un des projets sur lesquels je travaille actuellement.

Notre projet examine les personnes atteintes d'HTP qui ont subi un échocardiogramme entre 2013 et 2016. En étudiant les résultats de leurs échocardiogrammes—en particulier la pression systolique ventriculaire droite—ainsi que leurs antécédents cliniques et leurs examens de laboratoire, nous espérons mieux comprendre le profil échocardiographique, clinique, et de laboratoire des personnes atteintes par rapport à celles non atteintes. 

Les connaissances acquises dans le cadre de cette étude pourraient améliorer la capacité des cliniciens à reconnaître la présence de l'hypertension pulmonaire, accélérant ainsi le diagnostic et le traitement de cette maladie.

Nouvelles recentes

Inscrivez-vous

Obtenez les dernières nouvelles relatives aux traitements pour l’HTP et à notre communauté en vous abonnant à notre bulletin électronique

ImagineCan_Accreditation_Trustmark_ENGFR_WHT-FNL_white.png